Économie circulaire, rappels et mise en pratique – Les initiatives de la Coop Carbone

Par Audrey Roberge, Conseillère en économie circulaire, Coop Carbone

Depuis plus de 10 ans, Coop Carbone déploie une multitude de projets visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, répondant ainsi activement à l’urgence climatique. Amener le principe d’économie circulaire c’est intégrer un nouveau paradigme économique promettant de gros impacts sur la réduction des émissions GES. En effet, selon le rapport sur l’indice de circularité du Québec, il suffirait d’atteindre un taux de circularité mondiale de 17% pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et limiter à moins de 2 degrés le réchauffement climatique. Partageant les mêmes valeurs et poursuivant les mêmes objectifs, l’adoption de l’économie circulaire par Coop Carbone de façon plus affichée depuis un peu plus d’un an s’inscrit comme une évidence dans la trajectoire de la Coop, comme en témoigne la mise en place de la communauté de pratique en économie circulaire à Québec.

Le concept d’économie circulaire

 

L’économie circulaire représente une alternative concrète à l’économie linéaire traditionnelle. Elle vise à optimiser l’usage des ressources à chaque étape de leur cycle de vie, minimisant ainsi l’empreinte environnementale. En intégrant ce paradigme dans les processus des entreprises et organisations, la recherche d’une économie sobre en carbone devient systémique.

Au Québec, nos instances s’entendent pour définir l’économie circulaire comme suit : un « système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités » (Recyc-Québec).

À l’instar de l’économie linéaire, l’économie circulaire cherche à réduire, voire même à éliminer, toutes formes de gaspillage des ressources tout au long de leur cycle de vie et ce, en respectant une logique de proximité. En ce sens, une économie circulaire tend vers le zéro déchet et le zéro émission GES !

Les douze travaux de l’économie Circulaire

 

Concrètement, pour favoriser une saine gestion de nos ressources, l’économie circulaire se décline en 12 stratégies qui s’intéressent autant à l’amont de leur extraction (à gauche du schéma ci-bas), qu’à l’aval (à droite du schéma ci-bas), c’est-à-dire quand la matière entre en circulation dans notre économie.

Schéma de l'économie circulaire

Les 12 stratégies clés de l’économie circulaire mènent vers une gestion efficace et durable des ressources à chaque étape de leur cycle de vie. Ces stratégies peuvent être divisées en quatre groupes principaux et classées en deux grandes familles, selon qu’elles s’appliquent avant ou après l’extraction des ressources :

Avant l’extraction des ressources :

Trois stratégies visent à repenser nos façons de faire pour réduire la consommation des ressources et préserver les écosystèmes

 

Après l’extraction des ressources :

Deux stratégies s’intéressent à l’augmentation de la fréquence d’utilisation des produits de manière à répondre aux besoins d’un plus grand nombre avec un minimum de ressources.

Quatre stratégies cherchent à prolonger la durée de vie des produits et de leurs composantes dans leurs fonctions originales.

Trois stratégies permettent de boucler la boucle de la matière en circulation dans notre économie en donnant de nouvelles vies aux ressources.

Ces 12 stratégies s’entrelacent pour minimiser l’utilisation de nouvelles ressources et maximiser l’usage, la durée de vie et la transformation vers une seconde vie des matériaux existants. Elles permettent non seulement de préserver les écosystèmes en amont de l’extraction, mais aussi de réduire la pression sur l’environnement une fois que les ressources ont été intégrées dans notre économie.

L’économie circulaire chez Coop Carbone

 

Au-delà d’une compréhension fine et systémique de l’économie circulaire de plus en plus répandue chez Coop Carbone, ce qui nous intéresse c’est davantage de concrétiser cette théorie dans des modèles d’affaires qui font leurs preuves sur le plan économique, social et environnemental.

En ce sens, Coop Carbone a mis sur pied la toute première coopérative agricole québécoise dédiée à la production d’énergie renouvelable sur la base d’un modèle d’affaires circulaire. La Coop Agri-Énergie Warwick est un centre de biométhanisation qui permet à lui seul une réduction d’émissions GES annuelle de 6 500 tonnes en plus de détourner de l’élimination environ 50 000 tonnes de matières résiduelles. Le modèle d’affaires consiste en un approvisionnement de résidus agricoles, inspiré de l’écologie industrielle, pour permettre une valorisation énergétique annuelle de 2,3 millions de mètres cubes de gaz naturel renouvelable et la production de 48 000 tonnes de matières fertilisantes issues d’un approvisionnement local et responsable. Ce modèle d’affaires fait ses preuves depuis 2018 et devant cette démonstration fructueuse, Coop Carbone cherche à étayer le modèle ailleurs au Québec !

Sur d’autres thématiques, nos équipes en mobilité durable conçoivent et accompagnent plus en plus de projets en logistique dont le modèle central est la mutualisation, fortement inspiré de l’économie collaborative ou de partage. Nos experts en gestion des GES intègrent la pensée circulaire dans leurs accompagnements vers la décarbonation des entreprises et organisations du Québec !

Enfin, je travaille plus particulièrement sur la réalisation d’un Centre d’économie circulaire à la fois inspiré de ReTuna en Suède et collé aux besoins des acteurs en économie circulaire du territoire de Québec et de ses environs. Je suis actuellement en train d’établir le modèle d’affaires du projet qui permettra de contribuer à l’accélération du déploiement de l’économie circulaire sur le territoire et d’agir comme moteur et vitrine de notre savoir-faire circulaire !

Outils Pratiques du TIESS

 

Ayant la chance d’évoluer dans un milieu coopératif, dernièrement, j’ai pu contribuer à d’importants travaux menés par le TIESS – Territoires Innovants en Économie Sociale et Solidaire – afin de propulser les modèles d’affaires innovants en économie sociale et circulaire. Ces travaux ont mené à la création de 9 outils permettant une meilleure compréhension des avantages de l’économie sociale et circulaire ainsi qu’à une plus grande accessibilité à l’intégration de l’économie sociale et circulaire dans les pratiques d’affaires.
Pour y voir plus clair, une petite vidéo introductive mettant de l’avant l’intérêt d’adopter un modèle d’affaires basé sur l’économie sociale et circulaire a été produite :

Communauté de Pratique pour l’économie circulaire à Québec

 

En juin dernier, j’ai mis sur pied une Communauté de pratique pour l’économie circulaire de Québec et les environs. Cette communauté rassemble les organisations et les spécialistes engagés dans la mise en œuvre de solutions concrètes de lutte au gaspillage des ressources. Sa mission est de partager et d’apprendre ensemble pour accélérer le déploiement de l’économie circulaire. En ce sens, la communauté poursuit deux grands objectifs, soit créer un réseau fort de collaboration et d’entraide dans ce secteur ainsi que faciliter l’accélération de l’économie circulaire sur le territoire.

Au cours de la dernière année, la communauté s’est intéressée aux enjeux communs des acteurs du territoire et a proposé une programmation permettant d’aborder l’ensemble de ces préoccupations afin d’amener des pistes de solutions pour les participants. De plus, 3 chantiers de travail se sont organisés afin de mener à bien des projets concrets de manière à accélérer le déploiement de l’économie circulaire sur le territoire.

Soutenue par la Coop Carbone depuis presque un an, cette communauté se trouve actuellement à la croisée des chemins, à la recherche de financements pour poursuivre son œuvre transformatrice. La participation active et bénévole des entreprises à nos activités mensuelles témoigne de l’intérêt et du besoin criant pour cette démarche. Il est crucial de continuer à soutenir cette initiative, qui non seulement répond aux aspirations de ses membres mais contribue également à l’application pratique de l’économie circulaire dans leurs opérations.

Dans cette optique, je lance un appel sincère à votre soutien pour nous aider à identifier des avenues de financement et assurer la pérennité de notre communauté. Ensemble, nous pouvons faire une différence significative et continuer à promouvoir des pratiques durables qui bénéficient à l’ensemble de notre écosystème.

Rejoignez la communauté !

 

En résumé, l’engagement de la Coop Carbone dans le développement d’une économie circulaire à Québec est un pas en avant significatif dans la lutte contre le gaspillage des ressources et le changement climatique. La création de la Communauté de Pratique pour l’économie circulaire est un exemple éloquent de notre engagement collectif vers un avenir plus durable. Pour continuer à progresser dans cette voie, nous invitons tous les acteurs intéressés à se joindre à nous. Pour plus d’informations et pour participer à cette initiative vitale, veuillez remplir ce formulaire ou me contacter directement. Ensemble, nous pouvons faire une différence tangible pour notre planète et notre société.