Compensation carbone

Compenser mes émissions (GES)

Par l’acquisition d’unités d’émissions du gouvernement.

Le principe

Forcez les grands émetteurs à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre

  • Les droits pour émettre des GES (droits d’émissions)
    Un volet du marché du carbone est géré par le gouvernement, il s’appelle le Système de plafonnement et d’échange (SPEDE). Dans le cadre du SPEDE, le gouvernement oblige les entreprises manufacturières considérées comme « grands émetteurs » de GES et les distributeurs d’hydrocarbures à disposer de droits d’émissions pour émettre des GES. Le gouvernement du Québec limite le nombre de droits d’émissions de GES disponibles sur le marché du carbone (un peu comme un quota), afin que les grands émetteurs ne puissent pas uniquement payer pour les droits d’émissions, mais soient aussi forcés de réduire leurs émissions pour démontrer qu’ils sont conformes à la loi.
  • L’utilisation des droits d’émissions pour atteindre les cibles GES du gouvernement
    Afin de limiter les émissions de GES, le gouvernement ne limite pas seulement le nombre de droits d’émissions disponibles, mais il les réduit chaque année. Moins de droits disponibles, cela veut dire moins de permissions d’émettre des GES. C’est un moyen puissant d’atteindre les cibles de réduction des GES que le Québec s’est fixées.
  • Accentuer la réduction des GES en participant au marché du carbone
    Coop Carbone participe au marché du carbone en achetant des droits d’émissions qui auraient été utilisés par les grands émetteurs. Elle fait donc en sorte que les grands émetteurs disposent de moins de droits d’émissions et les oblige par conséquent à réduire encore davantage leurs émissions globales de GES.
Réduire les GES des grands émetteurs

Ma contribution : un impact triple et immédiat

En compensant mes émissions personnelles, Coop Carbone transforme, à chaque occasion, ma contribution en impact global.

  1. Coop Carbone me permet d’acheter des crédits qui auraient été utilisés par les grands émetteurs et distributeurs d’hydrocarbure pour leur permettre d’émettre plus de GES. Je leur retire donc directement des droits d’émissions de GES par mon action individuelle.
  2. Tous les profits que Coop Carbone génère des échanges de droits d’émissions de GES sont réinvestis dans des projets collectifs. Ces projets sont répartis dans différentes régions du Québec et visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, Coop Carbone travaille à construire une filière de biométhaniseurs agricoles coopératifs en région et sur des projets de mobilité partagée ainsi que des réseaux de chaleur réunissant plusieurs usagers en secteurs urbains.
  3. Une partie de mon argent est récupéré par le gouvernement pour contribuer au Fonds d’électrification et de changement climatiques pour soutenir les entreprises, les municipalités et les individus dans la réduction des émissions de GES et l’adaptation aux impacts des changements climatiques. Ce faisant, je permets donc directement de poursuivre le virage vers une économie forte, novatrice et de plus en plus sobre en carbone.
Notre empreinte carbone

Que pouvons-nous compenser?

Ceux et celles qui s’engagent dans une démarche personnelle de réduction d’émissions de GES peuvent s’inspirer des meilleures pratiques en ce qui concerne la mesure, la réduction et la compensation.

D’abord, qu’est-ce que la compensation carbone? Il ne s’agit, ni plus ni moins, que d’essayer de contrebalancer ses propres émissions de CO₂.

Si vous n’avez pas l’opportunité de réduire vos émissions de GES ou prévoyez une activité à fortes émissions (prendre l’avion par exemple), vous pouvez effectuer une compensation. Cette compensation peut s’effectuer : soit en achetant une unité d’émission, ce que vous propose Coop Carbone, soit par le financement de projets de réduction d’autres émissions ou par l’acquisition de crédits compensatoires offerts par une organisation qui a réduit l’équivalent de vos émissions de GES (en plantant des arbres par exemple).

Pour effectuer le calcul de vos émissions, vous devez principalement tenir compte de ces deux facteurs :

Vos déplacements
Vous devez prendre en considération les émissions de GES liées à vos déplacements en fonction des différents modes de transports que vous utilisez (voiture, motos, camions, transport aérien, etc.)

Votre consommation d’énergie
Le calcul de vos émissions liées à cette catégorie réfère à la consommation d’électricité et de combustibles pour votre usage résidentiel (chauffage, climatisation, génératrice, etc.)

L’équation est simple : 1 unité d’émissions = 1 tonne de CO₂

Une fois vos émissions calculées, vous pouvez compenser pour celles-ci et réduire votre empreinte carbone.

Partagez votre compensation

Multipliez votre effort de réduction des GES

Compensez vos émissions et recevez automatiquement notre badge « Fier.e d’avoir compensé québécois ».
En partageant le badge, vous pouvez démontrer que vous participez directement à la lutte contre le réchauffement climatique au bénéfice des communautés du Québec, en plus de contribuer à faire rayonner notre coopérative de solidarité.
Par un simple partage, vous soutenez notre mission et surtout, vous conscientisez davantage d’individus, à l’intérieur de vos réseaux personnels et professionnels, sur l’importance d’agir maintenant pour limiter la hausse de la température et ses effets néfastes sur l’environnement.
Un certificat de compensation vous sera également communiqué témoignant de votre acquisition d’unités d’émissions issues du système québécois de plafonnement et d’échange de droits d’émissions (SPEDE).