Coop Carbone | Biométhaniseurs agricoles coopératifs
1868
page,page-id-1868,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.2,vc_responsive

Biométhaniseurs agricoles coopératifs

Le projet de biodigesteur régional coopératif est actuellement le plus avancé parmi les projets structurants issus de la démarche AgroCarbone initiée par Coop Carbone. Le modèle d’affaires vise le développement d’une filière de production régionale d’énergie renouvelable au profit des communautés (ex. PME agricoles agroalimentaires et industrielles, petites municipalités, papetières…) tout en contribuant, par la réduction d’énergies fossiles et la réduction des GES, à la transition énergétique québécoise. Les co-bénéfices sociétaux sont également non négligeables, notons par exemple la réduction des odeurs liées à l’épandage des fumiers-lisiers en milieu rural.

 

Image biometh

 

Pour développer une telle filière rapidement, la clé est de concevoir une première unité à la fois adaptable à différents contextes et aisément repliable. Nous travaillons ainsi à concevoir un modèle clé en main qui répondrait à ces caractéristiques. Une fois le premier biodigesteur construit, la réplication en sera simplifiée et le coût diminué du fait que l’ingénierie du projet n’aurait pas à être reprise et que les certificats d’autorisation pourraient ensuite être obtenus rapidement pour des projets identiques.

La Coop Carbone a développé un partenariat porteur avec Énergir dans le cadre d’un groupe de travail réunissant nos deux organisations visant à déployer une première unité de biométhanisation régionale d’ici la fin de 2018. La loi 106 adoptée en décembre dernier impose à Énergir qu’un pourcentage de leur approvisionnement provienne de gaz naturel renouvelable. Ceci l’amène non seulement à offrir un prix nettement plus intéressant pour le biométhane, et ce sur des contrats longs-terme, mais également à travailler de concert avec Coop Carbone pour développer la filière biométhane agricole régionale.

Le travail réalisé à ce jour a permis d’identifier plusieurs sites potentiels où les lisiers/fumiers producteurs agricoles, jumelés à des cosubstrats provenant principalement d’entreprises agroalimentaires, mais également de municipalités, de PME industrielles ou de papetières regroupent les conditions permettant la production rentable de biométhane pouvant être injecté dans le réseau de distribution d’Énergir.