Coop Carbone | Le SWAP d’unités d’émissions contre des crédits compensatoires
3391
page,page-id-3391,page-template,page-template-section_service_de_conformite,page-template-section_service_de_conformite-php,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.2,vc_responsive

Le SWAP d’unités d’émissions contre des crédits compensatoires

La Coop Carbone et le Fonds Inlandsis proposent aux grands émetteurs de profiter de la flexibilité propre au Système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre du Québec (SPEDE) pour réduire le coût de conformité à la réglementation.

En effet, le SPEDE prévoit que les entreprises assujetties peuvent utiliser jusqu’à 8 % de crédits compensatoires pour se conformer à la réglementation les obligeant à disposer de droits d’émissions pour chaque tonne de CO2 équivalent émise. Or, il est possible de se procurer des crédits compensatoires à un coût inférieur au prix des unités d’émissions vendues par le gouvernement du Québec lors des ventes aux enchères. Pourquoi ne pas les utiliser ?

La Coop Carbone propose aux grands émetteurs de leur procurer des crédits compensatoires en échange des unités d’émissions dont ils disposent. Par ailleurs, la Coop Carbone ajoute aujourd’hui 1 $ à chaque crédit compensatoire qu’elle offre en échange des unités d’émissions.

De plus, le Fonds Inlandsis garantit à ses clients qu’il remplacera les crédits compensatoires créés aux États-Unis qui seraient invalidés en Californie. La mise en oeuvre de cette garantie repose sur trois composantes : 1) une stratégie de gestion du risque basée sur la gestion de son portefeuille de projets ; 2) la création d’une réserve pour gérer le risque d’invalidation : 3) l’utilisation de son bilan par le biais de la capitalisation du fonds qui s’élève à 20 M$.

À titre d’exemple, une entreprise qui émettrait l’équivalent de 200 000 tonnes par année aurait le droit d’utiliser 16 000 crédits compensatoires par année, à la fin d’une période de conformité de 3 ans, ceci représente 48 000 unités.

La Coop Carbone propose alors à une telle entreprise une transaction très simple dans laquelle elle lui procure 48 000 crédits compensatoires garantis auxquels s’ajoutent 48 000 $ en échange de 48 000 unités d’émissions.

C’est simple et tout le monde y gagne !